Ombres éternelles

Les Ombres Eternelles sont de retour ...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 A la recherche du passé

Aller en bas 
AuteurMessage
AntistatiQ
Conseiller
avatar

Masculin Nombre de messages : 55
Age : 29
Localisation : Niort (deux sevres)
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: A la recherche du passé   Sam 21 Juin - 3:02

Chapitre 0

Prologue


Pour des raisons qui ne regardent que l’auteur, l’histoire débute alors que AntistatiQ à déjà 20 ans.


Sous une belle matinée de printemps, AntistatiQ se réveilla avec la bouche pâteuse, un mal au crâne et l’envie de cogner.
Osant tout de même mettre un pied en dehors de sa paillasse, il se dirigea tout droit vers la salle de bain, pour assouvir un besoin que tout le monde connaît. Une bonne douche ? Non, ça on oublit !
Passant la main dans ses cheveux en broussaille, il remarqua quelque chose d’étrange. Accourant vers le seul miroir présent, il s’arrêta d’une traite, comme paralysé.


AAAAAAHHH

En effet, il n’était plus le même qu’hier soir.
La cicatrice sur son front avait disparue, ses pommettes s’étaient raffermies, son nez était désormais arrondie et, 27, 28, OUI, toutes ses dents étaient là.
Grand assassin hier, il s’était métamorphosé en pleine nuit, expliquant ainsi le mal de crâne. Tout avait changé, même son identité, qu’il découvrais à l’instant. Les seules choses restant de son ancienne vie étaient ces quelques équipements entassés sur le sol.
En enfilant ses vêtements, il ne cessa de se demander comment cela était arrivé, quel sort, aussi puissant soit il, avait pu changer autant la vie d’une personne.

Après une heure passée à boire de la bière, de très bonne qualité d’ailleurs, au pied d’un arbre, et à réfléchir sur son devenir, il se leva, vacillant et grommelant, et se dirigea vers Danna’s Valley.
Il connaissait encore ces terres par cœur, des plaines aux forêts, des montagnes aux ruisseau, et rien, absolument rien, n’avait changé.
Qu’allait il pouvoir faire maintenant ? La seule chose qu’il connaissait ? Bien évidemment, cogner était sûrement la meilleur chose au monde qui était bénéfique et défoulant à la fois.

Après une heure de marche, il aperçut enfin l’esquisse d’une ville.

Aux portes de Danna’s Valley, il entendit des murmures, vit des visages apeurés et interrogatifs. Peut lui importait, il continua son chemin, en se dirigeant vers l’hôtel de ville.
Au guichet de celui ci, une jolie secrétaire, blonde aux yeux bleu et a forte poitrine, l’interpella :


Monsieur, je peut vous aider ?

AntistatiQ regarda autour de lui, hésita, puis fit un pas en avant.

Euh… oui… Bon-bonjour.. Mademoiselle

(l’alcool l’a toujours fait bégayer)
Je souhaiterais créer une association, continua t’il

A quel nom s’il vous plait ? rétorqua la déesse d’un ton sec

Euh… Oaï et Libertat

AntistatiQ avait choisis ce nom là car seuls ces mots reflétaient son état d’esprit, Bordel et Liberté.


Très bien, continua la gourde en gueulant, signez ici et allez vous en !


Ne savant plus spécialement comment signer, il fit une croix et sortit du bâtiment.

Bon, maintenant, recrutons de fidèles compagnons, prêt à m’aider dans cette quête, déclara t’il plus remonté que jamais.


Après quelques refus d’aventuriers trop fier et imbus de leur personne, il trouva tout de même quelques courageux vagabond avec qui l’assassinat deviendrait encore plus agréable. Il appris beaucoup d’eux, notamment la fierté et l’honneur, et chacun d’eux avait une place bien précise dans cette association de malfaiteurs.

Un beau jour, passant au hasard dans les rues de la ville, AntistatiQ vit une enseigne au dessus d’une grosse porte en bois massif. Cette enseigne lui rappelait un passé très lointain, un passé heureux et agréable, ou chaque moment vécu était accompagné de rires, de sang et de beuveries.
Depuis ce jour, AntistatiQ était pensif. Il chercha dans ses affaires un lien, une amorce de souvenir qui pourrait lui rappeler le passé. Et, en ouvrant un placard, il trouva une cape, une cape jaune et noir, portant des initiales


O E

Et là, il eut un déclic, une image lui traversa l’esprit, et plus jamais cette image ne le quitta. Il partis rejoindre ses compagnons en courant, et leur annonça la bonne nouvelle.


J’ai réussis les amis, j’ai trouvé un lien. Malheureusement je dois vous quitter, je vais retrouver mon passé.

Après un adieu assez émouvant, il partit en direction de la rue ou il avait aperçu l’enseigne l’autre jour.
Trente minutes de recherche plus tard, il trouva l’enseigne, elle était la, devant lui, comme si un défi était lancé

Ombres éternelles

Il s’avança sur le perron, enfila sa cape, et frappa de trois coups sur cette immense porte.

Cette dernière s’ouvra en un grincement atroce, et fit apparaître un grand homme, blond, entouré de plusieurs jolies filles.


Tu veux quelque chose ? Déclara l’homme. Si c’est pour mon fan club, je ne prend que les femmes !

Abasourdit, seul un mot sortit de la bouche d’ AntistatiQ :

Hein ??

Oui, continua l’homme, le fan club de Luciole, tu ne me connaît pas ?


Après un temps de réflexion, AntistatiQ put enfin sortir une phrase cohérente d’entre ses lèvres :

Euh…, non désolé, mais je viens pour autre chose, je viens cherché mon passé.

Luciole sentit que la question était plus sérieuse qu’il ne l’avait imaginé. D’un geste virulent, il fit partir les deux pintades blotties dans ses bras et fit entrer AntistatiQ dans la demeure.

Après trois heures de discussions, ou AntistatiQ narra son histoire, Luciole pris un temps de réflexion, pesant le pour et le contre dans cette affaire, puis se décida de parler :


AntistatiQ, je sais qui tu es, ou plutôt qui tu étais. Cette cape en est la preuve. Une seule personne la possède, une seule. Cette cape a été créée et portée par le premier créateur des Ombres, qui nous à quitté il y a peu. Si tu cherche au fond de toi même, tu retrouveras cette personne, tu retrouveras ce que tu étais avant, mais fais attention, car le mal qui a ronger le créateur de cette cape est sûrement encore en toi. La raison de ta métamorphose m’est inconnue, mais est à coup sur du à un puissant sort, à toi de chercher d’où il vient. Pour ce qui est de ton devenir chez nous, ton passé te donne le droit de rester ici, bienvenue chez toi.

Merci… merci

C’est tout ce que AntistatiQ pu répondre.

Vient avec moi, continua Luciole, je vais te présenter au reste du groupe.

AntistatiQ suivit Luciole dans une pièce voisine.



Après cela, AntistatiQ s’installa dans ses quartiers et découvrit une vie qu’il a pu connaître et qu’il va surement apprécier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ombres-eternelles.forums-actifs.net/
AntistatiQ
Conseiller
avatar

Masculin Nombre de messages : 55
Age : 29
Localisation : Niort (deux sevres)
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: A la recherche du passé   Sam 21 Juin - 20:01

Chapitre 1

Les présentations




Après s’être installé confortablement dans sa nouvelle tanière, AntistatiQ rejoignit ses nouveaux compagnons dans la pièce commune.
Ici, rien de très attirant. Les mur sont de couleur sombre et portent des tableaux d’ancien combattant des Ombres, dont un était bizarrement vide. Le sol est recouvert d’une épaisse couche de poussière, le mobilier est abimé et est parfois usé par des marques de dents, et, le seul point de lumière qu’il pouvait y avoir était recouvert d’un épais rideau couleur rouge sang.

Oula, il y aurait besoin d’un bon coup de balai par ici.

Voilà les premiers mots que les Ombres entendirent d’ AntistatiQ et à voir leur visage, il n’en était pas très content. Ils s’étaient tous installés en cercle, autour du meilleur endroit de la pièce, la cheminée.

Te gène pas, déclara une petite brunette à deux couettes, il doit y avoir un balai dans ce placard là.

Cette jeune fille, c’était Itzana, la fille du chef des lieux. Elle n’appréciait guère le fait que l’on critique sa demeure et ne se gène jamais pour dire le fond de sa pensée.
Se dirigeant vers le placard que lui avait indiqué sa tortionnaire, AntistatiQ fut coupé par une voix qui sortait de la cuisine :


Tu ne va tout de même pas te laisser impressionner par elle non ?

Cette voix, c’était Dede, le mari d’Itzana, qui ne se laissait plus abattre par les saut d’humeur de sa chère et tendre.

Viens nous rejoindre, continua t’il, et prend donc une bonne bière.

Il fit apparaître une pleine choppe de mousse, et la tendis a AntistatiQ, qui le regardais avec de grands yeux écarquillés. Dede était mage, et un professionnel de l’apparition, surtout quand il s’agit de bière.
AntistatiQ pris la chope, et alla s’installer sur un fauteuil libre autour du feu. C’est à ce moment là que Luciole, assis au milieu de tous, prit la parole :


Voilà AntistatiQ, te voici parmi nous, les Ombres Eternelles, ta nouvelle famille, qui ; tout en regardant Itzana d’un air sérieux ; t’accueilleras les bras ouverts.

Il se racla la gorge et continua :

Je te les présente. Tout d’abord, mon bras droit, Misa-Chan, une mage hors paire et également une très bonne cuisinière.
Elle fit en bref signe de la main, gardant le nez dans la gazette qui la passionnait tant.
Ensuite, tu l’a croisée tout à l’heure, Itzana, ma fille, Guerrière, qui rit beaucoup plus d’habitude.

Quand on critique, on récolte, déclara t’elle en guise de bonjour

Puis, son mari, Dede, également mage comme tu a pu le constater, qui te sera de bon conseil si tu a besoin d’un renseignement.

Je suis en permanence dans cette pièce si tu me cherche, dit il pour continuer les propos de Luciole.

Je te présente ensuite ma femme, Angie, jeune guerrière qui supporte mes allez et venus chez de jeunes demoiselles.

Bonjour AntistatiQ, déclara t’elle, soit le bienvenue

Et pour finir, un jeune homme que tu verras rarement dans cette pièce, puisque la taverne est son lieu favoris, Evensis, mon frère, qui nous rejoindra au moment de diner.

AntistatiQ regardait chaque personne présente, essayant de retenir les prénoms, ainsi que leur classe. Angie avait l’air agréable, toujours souriante et surement passionnée de Luciole pour être toujours à ses cotés malgré ses vagabondages. Ce jour là, elle portait une robe rose, en soie, qui mettait ses forme en valeur et rajeunissait son teint. Ses long cheveux bleu détaché couraient le long de ses hanches et ses mains jouaient sans cesse avec les perles accrochées à sa coiffure.
Mais tout d’un coup, un bruit de vase cassé retentit dans le couloir de l’entrée, puis une voix se fit entendre :


Allez hop, encore un. Je lui avait pourtant dit de ne rien mettre devant cette foutu porte. Raa et qui va nettoyé encore hein ? LUCIOOOOLE, ramène tes fesses ici que je t’explique une bonne fois pour toute.

Ayant écouté ce délire d’alcoolique, tout le groupe se déplaça vers la porte d’entrée pour voir la personne qui provoquait se rafus.


EVENSIS ! Cria Luciole. Qu’est ce qu’il te prend de t’énerver comme ça ?

Mais, continua le pochtron, c’est ce vase là, a chaque fois il tombe quand je rentre de la taverne, et à chaque fois je ramasse les morceaux. Tu commence a m’énerver à le mettre toujours ici !

L’homme qui venait de parler étonnait AntistatiQ. Malgré sa petite taille et son corps svelte, il osait parlé à son chef comme à un vulgaire écuyer du roi.
Misa-Chan effectua un rapide sort et répara les morceaux cassés. Luciole le remit à sa place et dit d’un ton calme :


Evensis, mon bon Evensis, ce vase est l’ultime souvenir qu’il me reste de nos parents, et il sera encore et toujours présent quand tu rentrera totalement ivre.

Evensis baissa la tête et s’excusa. Puis, comme si de rien était, Angie frappa dans ses mains et cria :


A taaable !!

A la suite des ses mots, comme une meute de chien courant après un lapin, le groupe se déplaça vers la salle à manger, ou pâté, poulet, sanglier et de nombreux desserts les attendaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ombres-eternelles.forums-actifs.net/
AntistatiQ
Conseiller
avatar

Masculin Nombre de messages : 55
Age : 29
Localisation : Niort (deux sevres)
Date d'inscription : 26/05/2008

MessageSujet: Re: A la recherche du passé   Jeu 3 Juil - 14:17

Chapitre 2

Délire maladif




Après ce bon repas, l’assemblée se regroupa encore une fois autour de la cheminée, que Dédé ralluma à coup de boule de feu. L’ambiance était bonne, chacun commentait le repas et les talents de cuisinière de Misa Chan. Puis les conversations se dispersèrent, comme si de rien était, comme si cela était habituel. Il parlait de la pluie et du beau temps, des derniers assassinat commis ou du prochain à commettre, et en quelle circonstance, de la prochaine arme voulue et de l’équipement nécessaire à un bon guerrier pour pouvoir survivre de nos jour, de la complexité a tuer les mages, qui deviennent de plus en plus puissant et résistant à toute sorte de lame et de plan dit infaillible. Bref, on était bien.
Ne savant pas quel groupe de discussion choisir, AntistatiQ se décida à allumer sa pipe, remplit d’un bon tabac exporter de Dusso, terre interdite aux personnes en bas âge, et resta muet, comme s’il redoutait d’être mal vu. Il écoutait, en voulant simplement en connaître un peu plus sur chaque personne formant ce clan.

Trois heures passèrent et tout le monde s’était tut, en particulier Angie qui s’était assoupis. En y réfléchissant bien, Angie n’avait pas tellement parler durant ces trois longues heures. Elle aussi était restée muette, écoutant les autres ou divaguant sur ses pensées. AntistatiQ l’avais vu sourire parfois, alors qu’aucune conversation ne s’y prêtais.
Mais dans son sommeil, Angie ne semblait pas si sereine. Le sourire s’étais effacé de son visage et des mouvements vagues apparaissaient de plus en plus. Une folie s’installait en elle, une folie incontrôlable autant par elle que par les membres présent autour d’elle qui s’étaient arrêter de parler afin d’observer ce spectacle intriguant. Personne n’osait faire un geste envers elle, comme s’ils attendaient la fin.


Ça lui arrive de plus en plus fréquemment, commenta Luciole. Je lui ai pourtant dis de faire quelque chose contre ses crises, mais elle ne veut rien écouter, sous prétexte que personne ne trouve aucun remède pour ce qu’elle a.


Le sang de Serpent à plume devrait pourtant calmer les douleurs, continua Misa Chan, le prend elle toujours ?


Malheureusement non, elle s’y oppose. Tu connais très bien son jugement envers les assassinats de bêtes sur ces terres.

Ne savant pas de quoi parlait ses deux comparses, AntistatiQ demanda timidement :

Qu… Qu’est ce qu’il se passe ?

Elle est malade, répondit Itzana, et personne ne sait de quoi. Elle est revenu un soir, après un après midi passé dans le bois d’Egodile, complètement blanche, autant la peau que ses habits. Elle a à peine pu parler, elle nous a juste signifié qu’elle avait très soif et elle s’est effondrée dans un des canapé de la salle. En la nettoyant, nous avions seulement trouvé un bout de tissu dans sa main, qu’elle a déchirée on ne sait ou. A son réveil, toute sa journée avais été oubliée de sa mémoire et jamais personne n’a su ce qu’il s’était passé ce jour la.

Après cette explication, AntistatiQ resta perplexe et muet. Luciole quand à lui, se décida de réveiller Angie, afin d’abréger les souffrances probables occasionnées par cette sieste.


Le reste de la journée se déroula dans le silence et le questionnement totale, ou chacun observait à tour de rôle Angie et les réactions des autres convives. De temps à autre, Luciole se levait pour aller lui chercher à boire, et en profitait pour rapporter quelques chope bien fraîche, qui d’ailleurs redonnait le sourire aux membres, en particulier à Evensis. Cette histoire l’avait tellement perturbé qu’il n’était même pas sortit de la demeure afin de rejoindre son lieu de culte préféré : La Taverne de L’orque bourré, qui malgré son nom, était très accueillante et pratiquait des prix très concurrentiel.

Après un diner bien mérité, ou chacun avait retrouvé la force de parler, Angie se mit à l’écart de tous afin réfléchir à ce qu’il pouvait bien ce passer en elle. Bien évidemment, elle ne savait aucunement ce qu’il lui arrivait, ni à cause de quoi, ni comment, et elle n’aimait pas ça. Angie n’a jamais su quoi faire face à de tel agissement. Pour tout dire, la maladie lui faisait peur. En revanche, elle sait pourquoi elle était dans ce bois ce jour là, et ça, elle ne l’avait jamais avoué à personne, pas même à son compagnon. Quoi qu’il arrivait, elle était condamné, car Angie savait très bien que la maladie la rongeait de plus en plus. Elle à eu beau aller voir tout les guérisseurs et soigneurs qu’elle connaissait, aucun ne sut quoi lui répondre, personne ne savait ce qu’elle avait.
Elle bu finalement la dernière gorgée de son thé à la menthe, salua le groupe et partit se coucher.
Une heure après, la troupe fît de même, laissant le feu se mourir et le calme apparaître dans la résidence.
Comme à son habitude, AntistatiQ se perdit dans les couloirs de cette habitation, qu’il comparait lui même à un château. Tout les pièces se ressemblait, comme si chaque tableau, chaque meuble et chaque tapisserie étaient identiques et disposés aux mêmes endroits. Après au moins vingt minutes et trois bonnes doses de frayeur, il rejoignît tout de même sa cellule, car à en voir l’aspect, c’était sûrement le but de cette pièce auparavant, et s’installa confortablement sous ses couvertures.


Pensant enfin trouver un sommeil, AntistatiQ se fît surprendre par la lumière d’une bougie, portée par Luciole.


Suis moi, déclara l’homme encore en pyjama, elle veut te voir.

Sur cette déclaration, AntistatiQ n’attendit pas une seconde. Il enfila sa cape et suivis Luciole en direction de sa chambre.

_________________
Oui je joue au bridge, et je voudrais dire aux jeunes que le bridge, c'est FUN...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ombres-eternelles.forums-actifs.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la recherche du passé   

Revenir en haut Aller en bas
 
A la recherche du passé
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Résolu] Recherche d'un BON aspirateur de sites + formulaire informat
» recherche logiciel pour créer un site
» [résolu][Laguna 1 V6 24S boite manuelle] Recherche
» (résolu)recherches effectuées dans la barre déroulante"recherche" de Neuf
» recherche de l aid

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ombres éternelles :: Cimetière :: Tes Aventures [RP]-
Sauter vers: